mardi 6 mai 2008

Pour toi , touriste !!

Samedi, petites courses vite faites dans mon superU du coin...

Petit aparté, il faisait presque beau samedi, et on a décidé d'être fous, on a fait un barbecue, oui, sérieux, le premier de l'année. On a même pas eu besoin de sortir le parasol, parce que chez nous, le parasol sert à protéger le barbuc de la pluie (on est prié de s'abstenir de rire svp).

Bref, je zigzaguais donc dans ma supérette, caddie au vent, quand je tombe sur ça :


Une gondole pleine de faïenceries de Quimper, et là plus de doutes possibles :
ILS sont de retour...Qui ça ??
Ben eux, la deuxième source de revenus de notre brave région (après les vaches et les cochons, faut pas pousser tout de même).
Oui eux : les touristes.

Alors pour toi touriste, tu veux vivre une expérience fascinante dans notre belle et noble région, connaître les us et coutumes de la faune locale, te fondre dans la masse ?
Permets moi ces quelques conseils :

Le bol en faïence avec le nom écrit dessus: c'est non.
Ça n'est pas une coutume locale que de boire son café avec un tel bol. On a des tasses tout a fait normales avec des fleurs dessus, des personnages rigolos voire des gonzesses en petites tenues mais pas ton blase écrit en gros.

Le ciré et les bottes: c'est non aussi
A savoir le ciré jaune et les bottes bleues (je ne vais pas mettre les marques en plus). A éviter absolument, du moins les deux ensemble, sachez que c'est à ça qu'on vous repère.
Tu veux faire couleur locale, va dans ton gamm vert du coin et fends toi d'une superbe paire de bottes vertes spécial bouse de vache, avec ça discrétion assurée.
Et puis le ciré, franchement, c'est super chaud et pas confortable du tout. Alors a moins que t'aille faire un stage sur un chalutier, prends n'importe quelle veste, ça fera l'affaire (c'est pas le pôle nord non plus).

La route touristique à 60 kilomètres-heure : bord** accélère.
Cette petite route paisible que tu prends, avec cette vue magnifique sur la mer, les falaises, le petit port, les plages...et bien moi aussi je la prends, pour aller au boulot, chercher les gosses, bouffer chez la belle-mère.
On ne croirait pas, mais y'a des gens qui vivent en vrai dans les bleds paumés que tu traverse, alors accélère (enfin pas dans le bourg quand même), pitié, s'te'plait, please.

Bon pour l'instant, c'est tout.
Mais rassure toi, je ne t'oublie pas, tout au long de la saison, je te donnerais deux trois conseils afin de te fondre au mieux dans le décor.

8 commentaires:

Mellyw a dit…

exactement ce qui m'est arrivé tout à l"heure, moi aussi bled bord de mer Bretagne (au fait "t'es où" - répons perso si tu veux - moi www.vosvacancesenbretagne.com)

et touristes aussi, au ralenti pardi, zut, faut doubler, z'avancent pas, ...c'est que c'est beau la Bretagne hein !

et t'as raison, le ciré et les bottes, ça trompe pas : ça sent le parisien qui a dévalisé les Galeries Farouillettes !

Guy Cotton, Armor-Lux i tutti quanti -

j'sais pas toi, mais moi depuis que je suis en Bretagne : plus de parapluie : la capuche si y'en a une -
et plus de coiffage , le vent s'en charge, c'est d'un naturel que même Dessanges il arrive pas à imiter !

bises !

Cleanettte a dit…

Rhoo! t'es rude quand même!
Bien sur que le bol avec le nom n'est pas une coutume locale mais c'est juste une bonne raison d'acheter quchose en faîence de quimper parceque c'est joli mais en même temps midi et soir sur les assiettes je trouve ça un peu lourd tandis que les petit breton qui apparaissent au fond du bol quand on a fini ça c'est mieux. Bref c'est au moins une coutume chez mes parents; on avait tous notre bol et ils en ont racheté pour mes loustics ;-)
Pour le ciré là par contre non on avait nos Kway acheté lors de précédentes vacances dans le Nord lol
Quand aux route touristiques à 60 ben c'est pas pour admirer le paysage qu'on roule si peut vite mais parceque sur des routes si étroites encaissés entre 2 fossées et 2 haies sur terrain valloné la visibilité est nulle et qu'on a pas tellement envie de se prendre la voiture d'en face sans compter les radars vicieux de la gandarmerie: la première contravention pour excès de vitesse de zhom il se l'est prise à la sortie d'un patelin perdu alors que justement il devait y avoir pendant quelques centaine de mettre une route un peu plus dégagé.

Pivoine a dit…

chez moi aussi ils vont pas tarder à arriver Tss Tss!
Mais avec des chapeaux de paille, de l'huile solaire protection 20, des tongs...;-)

mlle.figolu a dit…

Je suis écroulée de rire :)

Je connais ce que tu vis en bretagne quand je rentre dans ma famille et chez moi (Chez Pivoine bah oui on habite au même endroit me semble-t-il ;))

Du coup je vis l'afflux de touriste doublement !!!! C'est doublement chiant ;)

Ton article est tordant car tellement vrai :)

christèle a dit…

@ melly : je suis sur la cote, juste à la frontière entre les cotes d'armor et le finistère.
La coiffure made in "coup de vent", moi aussi je connais :)

@ cleanettte : tu peux carrément dire de mauvaise foi, j'assume :D.
Le bol c'est juste parceque personne me l'a jamais offert que je râle.
Radards vicieux : c'est un pléonasme.

@ pivoine : bon chez toi c'est les touristes puissance 10
ouh !!! mes sels, mes sels, je défaille.

@ mlle.figolu : mais tu cherches c'est pas possible :)

emanu124 a dit…

Ah le bol en faïence avec les petits sujets bretons et le prénom dessus. Un grand classique des magasins de souvenirs...
Sinon Christèle, bienvenue et merci pour ta participation, qui est enregistrée...
On attend ton oeuvre avec plaisir...

Dom a dit…

Pour le bol, c'est vrai qu'on boit pas dans des bols à noreilles, mais c'était une tradition chez nous, chacun des petits enfants avait le sien et quand nous allions en vacances à Vannes, nous retrouvions avec plaisir ces bols faits à la main.

Pour le reste, t'es malade ou quoi ?????
Va pas donner nos tits secrets aux touristes !!!!

christèle a dit…

@ dom : meuh non, y'a pas de risques !!
Je leur en dis juste assez pour qu'ils ne fuient pas tout de suite en courant :)

merci de ton passage