mercredi 28 mai 2008

"Camping de la plage"

J'ai pleins, pleins de souvenirs de vacances avec mes parents en tente Marechal puis en caravane (avec auvent siouplait).
On a pas fait tous les coins et recoins de France mais une bonne partie quand même.

Je dois avouer que la gamine que j'étais ne se souviens guère des paysages et autres sites historiques visités, mais plus des copains et copines que je pouvait me faire quand mon père daignait enfin arrêter la voiture pour chercher un terrain de camping.

C'était l'époque des chaises en toile qui marquaient les fesses, des gamelles en métal et de la vaisselle en plastique, de la lampe à gaz et des bestioles qui tournaient autour le soir, des sacs de couchage et des matelas qui se dégonflaient tout le temps, de la table pliante pas super stable et des petits déjeuners avec croissants, café lyophilisé et lait concentré sucré...



Ces souvenirs sont toujours présents à mon esprit, mais il en est un qui est resté particulièrement vif : les séjours au Guilvinec, au camping de la Plage.

Là pendant trois ans de suite, on se l'est joué façon "Camping" (le film), toute la famille réunie (oncles, tantes, cousins, cousines), toujours au même endroit (bien au fond du camping pour ne pas déranger les voisins), les caravanes réunies en arc de cercle avec les fils a linge qui pendouillent et les canadiennes des petits (nous) à proximité, avec la patate en haut du piquet.



C'était l'époque des apéros à répétition pour les parents (de très tôt à très tard), des parties de pèches et autres parties de pétanque. Résultat des courses ils nous foutaient une paix royale.

Commençaient alors le tour du camping histoire de voir et de se faire voir, les aller-retours à la plage, l'inévitable partie de mini-golf, le minimum syndical coté vêtements et le maximum coté frime, les pouffades entre cousines, les petits jeux de drague, les attentes et les espoirs déçus :)

Y'avait aussi les imprévus, notamment une tempête qui avait arrachée toutes les tentes et mon cousin dormant comme un bienheureux, flottant sur son matelas pas réveillé pour deux sous.

Et le retour bien sur, à la fois déçus de partir et pressés de rentrer.
L'excitation d'une nouvelle année scolaire qui s'annonçait et l'espoir de revenir l'année prochaine.

Et vous, le camping a-t-il fait partie de vos habitudes de vacancier ?

16 commentaires:

Cleanettte a dit…

oh oui!
Mais c'était un autre camping: à mes 10 ans mes parents on acheté une vieille caravane d'occasion pour tester, et on est parti faire un tour de l'Angleterre. 2 ans après convaincu ils investissait dans un camping-car. On a toujours fait du camping itinérant.
Sauf rares exceptions on n'était jamais 2 soirs de suite dans le même camping, si on a un peu visité la France on a fait pas mal l'étranger aussi: Allemagne, Belgique et Hollande, re-Angleterre.
Bref si je regrette un peu d'autres type de vacances ou j'aurais eu l'occasion de faire des rencontres ;-), je les remercie quand même énormément pour toutes ces vacances enrichissantes et bien agréables quand même.

Pivoine a dit…

Ah! oui et on adorait ça.
On plantait la tente plus d'un mois avec ma mère et ma soeur, mon père nous rejoignait les week-end et le ses courtes vacances et c'était le bonheur...
Bon à l'époque je n'habitais pas au bord de la mer, donc j'attendais les vacances avec impatience.
On en a fait des rigoles autour de la tente les jours de pluie...
Une année on est parti avec un J7 que mon père avait aménagé en camping car, c'était bien aussi.

MissBroWnie a dit…

Le camping, c'était dans mon jardin...
La seule fois où j'ai réellement camper, c'était à mes 18 ans. Mes parents nous avaient laissé partir seules ma soeur,sa copine et moi,seules 3 jours au camping municipal dela Rochelle ;-)

Mr SuperOlive a dit…

Tiens c'est marrant j'ai passé toute ma journée de travail au Guilvinec aujourd'hui! J'adore ce port d'autant qu'aujourd'hui le soleil était au rdv! sinon pas un pro du camping... à plus

christèle a dit…

@ cleanettte : le camping car c'est maintenant que mes parents l'ont :)
on a aussi pas mal fait l'étranger avec mes parents (notamment l'espagne et le belgique), c'est vrai que c'est pleins de supers souvenirs tout ça.

@ pivoine : mon homme lui, c'est ces grands parents qui plantaient la tente deux mois dans le camping du fond de la baie, le point de ralliement pour toute la famille.

@ missbrownie : toutes seules ta soeur et toi, vu les flèches que vous étiez, ils n'ont pas eu peur tes parents ? ;)

@ mr superolive : du soleil dans le sud (bretagne)!!! lamentable

emanu124 a dit…

SSSSertainement pas, à aucun prix, beurk le camping...
Je suis atrocement snob, oui, tout à fait, j'assume....
Mais les vacances les uns sur les autres, à partager les barbecues des voisins ne passeront pas par moi..

acgs a dit…

Ah le tour du camping pour repérer les pétasses et les beaux mecs, c'est comme si c'était hier !!! Et figure toi que j'initie les petiots dans quinze jours ! Bon c'est un camping pour Manu, tente hyper équipée : salle de bain, WC (indispensable pour moi qui me lève toutes les nuits...), four etc. etc. mais aussi les avantages du camping, tout le temps dehors, et puis dans le midi c'est quand même moins risqué.

christèle a dit…

@ emanu124 : tsstss, pauvre de toi, tu ne connaîtra jamais les joies du partage du rouleau de PQ. ;)

@ acgs : olala, moi c'est pareil maintenant, si le camping ne vaut pas le ritz, hors de question que j'y pose mes tongs.

Pivoine a dit…

Les votes pour mon concours sont lancés (on vote dans les coms) !

Flannie a dit…

Oh oui ! et que de bons souvenirs ! J'espère refaire de même avec mes enfants; d'ailleurs :-)

jelaipa a dit…

Que ce soit avec mes parents ou mon mari+enfants :j'ai toujours campé avec des grandes tentes avec cuisine et auvent : le montage après 1000kms de route = les Bidochon ne trouvant pas le bon mas ou la sardine et s'engueulant!!!Nos voisins devaient faire des cauchemars la première nuit; heureusement après nous étions de charmants voisins calmes....

christèle a dit…

@ flannie : coucou flanie, bienvenue, moi aussi mes filles réclament assidument des vacances au camping.

@ jelaipa : bienvenue chez moi,
le montage de la tente, c'est tout un poème...ou un cauchemar selon :)

Mlle Figolu a dit…

Et bien non pour moi, pas de camping mais je crois que j'aurais bien aimé ... si je n'avais pas eu la trouille :)

A l'époque j'étais une vraie trouillarde, on a fait une tentative dans le champs de mes grands parents ... j'ai du tenir ...10 minutes sous la tente dans le noir ! et ensuite j'ai filé taper à la porte de la maison ...

Mais quelle honte !!!

christèle a dit…

@ mlle figolu : on l'a tous fait ça de dormir dans le jardin
et tu sais quoi ? ça fout vraiment la trouille, dormir seul sans personne autour de toi, avec la chouette qui fait houhou, les gratgrat contre la tente...
Franchement pas de quoi avoir honte ;)

Mellyw a dit…

ce sont mes meilleurs souvenirs de vacances enfant !

et les jours de pluie, à jouer de la guitarre entre voisins de tente, manger des tartines pain Brié à la confiture, jouer aux cartes, lire Mickey et les Pieds Nicklés etc....

inoubliable !

christèle a dit…

Ah j'avais oublié ça, le plaisir du camping sous la pluie.
C'est vrai que ça a du charme le bruit de la pluie sur la tente (et puis ça colle, tu as froid, c'est humide... le pied :D)