jeudi 28 février 2008

Teen-movies

Alors aujourd'hui, on fait dans le culturel, le lourd, le très lourd.
Le genre "film culte de ma jeunesse qui fait sourire quand on le revoit vingt ans après". Commençons par un petit quizz :

Si vous pouvez associer cette chanson et cette photo:



free music






...alors, comme moi dans votre jeunesse vous avez craqué pour "Breakfast-club", l'ancêtre des teen-movies.

Le postulat de départ est super classique : vous mettez ensemble plusieurs personnes n'ayant aucuns points communs et au bout de plusieurs heures ils vont se dévoiler peu à peu, se découvrir et apprendre à s'accepter.

Dans ce film, tout est fait pour faire craquer l'ado qui est en toi, avec des jeunes rebelles :
le voyou, l'intelo de service (aujourd'hui se serait un geek), la nana populaire, la disjonctée de service (l'ancêtre des gothiques), et le sportif.
Ajouter à tout cela un surveillant (l' autorité) buté et borné, un gros sentiment d'injustice et d'incompréhension, des amitiés débutantes, des amours naissantes, et hop vous avez un film culte (si si, y'a pas que moi qui le dit).
(pour une critique plus professionnelle voyez là, sur Dvdcritique).

Alors moi, j'étais raide dingue de lui :

Le beau brun ténébreux, rebelle, voyou, tout ce qu'il faut pour plaire à une jeune ado romantique. J'ai du être amoureuse, hou la la, au moins deux semaines.

Et vous quel est le film qui a emu vos hormones d'ado ?
ps : si vous répondez "le cuirassé potemkine", je ne vous croirais pas

6 commentaires:

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Oh oui quel souvenir aussi ça. Y'a un bail que je ne l'ai vu par contre... Donc toi tu craquais pour Emilio Estevez, forcément, moi je trouvais Molly RIngwald et Ally Sheedy très mignonnes.
Quel film a ému mes hormones d'ado ?
BILITIS et TENDRES COUSINES de David Hamilton parce que on voyait de la fesse, de la cuisse et du joli téton sans que ce soit interidt aux moins de 18 ans (enfin je crois ou alors je resquillais).
Mais pour garder un souvenir de cinéphile ado troublé sérieux je dirai Olivia Newton John dans GREASE, oh Sandy my darling... I'm hopelessly devoted to you...

Maheanuu a dit…

Hélas je pense faire parti de la "nouvelle génération", grease c'était une chanson, et Olivia Newton John la cousine de celui qui a pondu la théorie de la gravitation :p

J'ai adoré "Ten things i hate about you" avec Heath Ledger et Julia Stiles. Un remake de la pièce "La Mégère apprivoisée" de Shakespear.
Je pourrais parler d'American Pie avec la belle Shann Elizabeth, mais j'assume pas tout à fait lol

christèle a dit…

@lolo : Les jeunes filles en fleur d'Hamilton en ont ému plus d'un (et d'une).
Dans le genre danseur, c'est encore et toujours Patrick Swayze dans "dirty dancing" qui m'émeuuut.

@maheanuu : Comment ça un décalage générationnel ? à peine deux, trois décennies :). Mais bon moi aussi je connaît "10 bonnes raisons de te larguer" (non mais!)

Mellyw a dit…

euh... émue ??? : ....Docteur Jivago

(eh oui Maheanuu, y'a des araignées de tous les âges sur la Toile !! hi hi)

faite rire : Funny girl avec Barbara Streisand

mais Grease (un peu plus tard) avec Olivia qui chante "Devoted to You", ben sûr Lolo ! sauf que je n'étais plus "ado" - et dans le film j'ai bcp aimé la petite brune qui jouait la fille facile - et sa chanson qui se moquait de "Sandy" !!

merci pour ces souvenirs !

christèle a dit…

Aye aye aye, Omar Sharif dans toute sa splendeur, je te comprends !
Dis Melly et Mellyw, vous etes bien une seule et même personne ?
Au fait Melly, je ne sais pas si tu as remarqué, je ne suis pas la seule à reclamer des beaux gosses (hé hé)

la mélodie du bonheur a dit…

ola, j'arrive après la guerre mais je suis un fan inconditionel de Breakfast Club, je l'ai vu au moins deux cents fois, avec la bande originale de Simple Minds, "don't you forget about me" no no nonononooooo, j'adore..ah ca m'a fait du bien..merci