lundi 18 février 2008

Avis à toutes les nullipares...

...et autres personnes n'ayant pas eu le temps, le désir, l 'envie, la possibilité (rayer la ou les mentions inutiles) d'avoir des enfants : lisez ceci avant de prendre un décision qui je vous l'assure changera (un peu, juste un peu) votre vie.

Je ne sais pas si ma stroumpfette n°2 est particulièrement hors normes question bêtises, mais je dois avouer qu'elle nous gâte pas mal.

C'est la dernière en date qui m'a inspiré ce billet : après les courses, pendant que je range, je lui donne un de ces petits fromages enrobés de cire rouge.
Et oh surprise quelque temps plus tard, je retrouve les morceaux de babybel au fond de l'aquarium (heureux les poissons), et le reste dans ma théière (beurk). Ça c'est juste pour vous mettre en appétit.

En fait, elle a commencé jeune, à 6 mois on l'a retrouvée en haut d'une échelle sur le chantier de notre future maison. Par la suite son don précoce pour les bêtises ne s'est pas démenti, en vrac :

- à repeint au feutre murs, lambris, escalier, carrelage, joints de carrelage, meubles...(et je ne vous parle pas de mes livres).

- à fait comme dans la pub, et déroulé tout le papier wc dans la maison.

- à inondé (par deux fois) la salle de bains. Et pour cela elle possède une technique imparable puisqu'elle bouche les évacuations du lavabo avec du coton.

- un soir ne voulant pas dormir (comme d'hab en fait), elle a consciencieusement vidé les tiroirs de sa commode pour mettre tous ses habits en tas au milieu de sa chambre.

- à voulu me donner un coup de main sur pas mal de mes dessins, résultat, ça m'a appris à fermer à clé la porte de mon bureau.

- à enlevé les touches du clavier de mon portable et badigeonné l'écran de stick pour les lèvres.

- grimpe en haut de tous les meubles ce qui incite à un gros effort d'imagination pour planquer LE chocolat que je ME réserve (oui je sais je suis une gourmande égoïste et j'assume).

- le premier jour d'école, à réussi à se planquer dans sa classe, la maîtresse ne la trouvant plus.

- m'a fait un magnifique oeil au beurre noir lors d'une mémorable bataille d'oreillers.

- s'est fait des "tatouages" (le mot était d'elle) sur tout le corps avec un feutre indélébile.

Bon, là pour le coup je sèche, et pourtant y'en a d'autres.

Inutile de vous dire qu'elle à une gueule d'ange, avec d'immenses yeux bleus, qu'elle est terriblement câlin, et qu'elle sait parfaitement cacher son jeu (le petit monstre).

Bref, tout ça pour vous dire que j'ai jamais regretté une seule seconde d'avoir fait mes chipies, même si assez souvent, je me tape la tête contre les murs (de désespoir).


NB : Je ne fait pas partie de ces personnes qui estime qu'une vie accomplie, ne se conjugue qu'avec force marmaille, on peut-être parfaitement heureux(se) sans enfant.

Tant qu'on ne me sort pas le prétexte fallacieux du "je ne fais pas d'enfants pour ne pas grossir". Hahh, cette remarque à le don de me faire sortir de mes gongs (ce qui est assez rare) du fait qu'elle sous entends de façon oh combien subtile, que le gros c.. que je me trimbale, ben, j'aurais pu l'éviter... (et louper tout ça ? jamais de la vie).

2 commentaires:

LOLO, Tahiti Herald Tribune a dit…

Ah c'est ce "modèle"-là de schtroumpfette que tu as ? l'adorable petite bouille sur qui il est difficile de se fâcher... Une terreur sous les traits d'un ange...

Nullipare... le vilain mot !

Je préfère "callipyge", mais c'est une autre histoire...

christèle a dit…

C'est vrai qu'il n'est pas très élégant ce mot de nullipare.

Callipyge, comme dans une peinture de Rubens ? je prends.