vendredi 27 juin 2008

On dirait qu'ils font exprès

Les petits vieux ont le don de susciter en moi les réactions les plus diverses (et pas que chez moi d'ailleurs).

Je ne vous parlerais pas du petit vieux sur la route, c'est trop banal.

Non, les petits vieux, je les observe dans mon terrain d'analyse favori, la grande surface où je travaille.
Je m'occupe des revues et des bouquins, et j'adore les voir le matin frétillant d'impatience avant que le rideau métallique ne se lève, le caddie déjà bien chauffé.

Là, mamie se dépêche de prendre son "France Dimanche" ou "Ici Paris".
Elle largue alors papy, déjà le nez dans son quotidien et court (enfin façon de parler bien sur) faire le reste de ces courses.
Pas trop bien sur, puisque faudra revenir demain.

Pendant ce temps les potes de papy sont arrivés, et chacun de commenter les nouvelles à la une, occupant joyeusement toute la place dans le rayon, "L'Equipe" bien ouvert en grand.
Ils ont chez eux (c'est eux qui font tourner le magasin oui ou merde ?). Généreusement, ils acceptent de se pousser quand j'ai une revue à mettre en place, ils engueulent le petit jeune qui ne remet pas bien sa revue en place (véridique) et eux même me remettent en place leur journal transformé en torchon.

Dans le fond, je les aime bien. Ils ne sont pas méchants pour deux sous, et mettent de l'animation.
Et moi aussi un jour, je serais une vieille peau, je lambinerai sur la route, j'arriverai au heures de pointe aux caisses et traiterai les jeunes de branleurs irrespectueux :D.


Allez juste pour le plaisir, je vous mets le sketch de Groland sur le complot des vieux :

12 commentaires:

emanu124 a dit…

Ah ouais, vivement qu'on soit vieilles, pour pouvoir emmerder les jeunes...

David a dit…

Excellent ! Merci pour la bonne rigolade avant le dodo :-)

Melly a dit…

j'dois me faire vieille pask' j'arrive pas à voir la vidéo, reviendrai demain !

Pivoine a dit…

J'ai travaillé à l'accueil d'un supermarché.
Je les voyais à l'avance, trépigner avec leurs caddies, prêt à bondir dès l'annonce d'ouverture du magasin...

Comme Manue, j'en ferais autant quand je serais vieille ^^

acgs a dit…

Hier, Samedi, oui oui, en période de soldes je me suis risquée à Car... pour faire trois quatre courses pour le week-end vu qu'on reçoit une cop. Et là dans une cohue monumentale, un couple de vieux, totalement perdu, le caddie en biais dans l'allée, avançant à deux à l'heure... soudain une idée me traverse: mais qu'est-ce qu'ils foutent là? franchement? quelle idée de venir acheter leur steack haché, un jour pareil? Je n'ai pas trouvé la réponse !

High Glandeur a dit…

Salut les jeunes !
Moi aussi j'ai bossé dans une grande surface. C'était pas Carrouf mais Surcouf, un genre d'hypermarché de l'informatique à Paris. Et je me souviens notamment d'une anecdote avec un petit vieux.
il venait dans le magasin tous les jours, à la même heure, sans stresser. il avait repèré un petit banc où il s'asseyait toujours et il restait toute la journée appuyé sur sa canne, avec son gilet gris et sa casquette et il regardait tout le monde, il était content...
Comme il était seul, il venait voir du monde... il avait son petit banc, la clim', de la musique, plein d'animation, une foule autour de lui, il avait fini par élire domicile dans le magasin.
A peu près un an après, tout le monde le connaissait, les vendeurs rigolaient avec lui, on lui ramenait des sandwich le midi, etc...
Un jour, comme ça arrivait souvent, on entend une cliente gueuler dans tout le magasin parce qu'elle avait attendu toute la matinée qu'on lui répare son ordi, qu'elle s'était fait embarquer sa bagnole à la fourrière, bref... Elle était super vénère et elle marchait vite avec son PC dans les bras en nous traitant tous de voleurs...
Elle met un pied sur l'escalator, elle se coince le talon aiguille dans une rainure, elle se vautre en lâchant son PC devant elle. La machine a rebondi 3 ou quatre fois sur les marches de l'escalator en s'explosant à chaque fois un peu plus et se met à pleurer en finissant lentement de descendre vers son tas de ferraille...
Genre vidéo gag en direct. Evidemment, tout le monde a explosé de rire malgré le côté super-dramatique de la situation mais je vous jure que ce n'est pas possible de se retenir de partir en fou-rire quand vous voyez çà sous vos yeux...
Et comme cet incident s'était passé juste devant les yeux du Papy qui n'a pas pu se retenir non plus, ben ce con s'est étouffé de rire et est décèdé quelques minutes plus tard, malgré l'intervention rapide des pompiers maison.
il était mort de rire, quoi. Une belle mort finalement, pour ce petit vieux dont je n'ai jamais connu le nom.

christèle a dit…

@ eman124 : Exactement (bonnes vacances, salut à Crockett et Tubbs)

@ david : Salut David, ils sont cools mes petits vieux hein ?

@ melly : vielle toi !!! n'importe quoi

@ pivoine : on fera un gang de vieilles peaux avec emanu

@ agcs : ben ils veulent voir du monde tient. Venir aux heures creuses ? sans intérêt :)

@ high glandeur :
Sublime, tout simplement. Franchement on peut dire qu'il a eu une belle mort.
Et la râleuse qui se prend les pieds dans l'escalator, un vrai moment d'anthologie (c'est con y'a pas d'escalator dans notre magasin)

ps : c'est pour ça que je ne mets jamais de tallons aiguilles :)

David a dit…

Ah oui ! Ils sont terribles ;-)

Melly a dit…

Coucou, mais si mais siiii , viens !
tes ptichounes, elles peuvent être "turbulentes", c'est la fêêête, justement !!!!

mets moi mail perso que je te donne mon n° tél !

bises

MissBroWnie a dit…

Et dire qu'on deviendra tous comme ça... C'est grave quand même!!!

christèle a dit…

@ david : terribles mais touchants

@ melly : tu me l'avais donné ton téléphone. Pour les chipies j'hésite encore. Je te bigophone quand j'y vais.

@ missbrownie : ouais exactement, on deviendra comme ça, vieux gâteux et casse-pieds :D

melly a dit…

bon, et bien toujours pas de newsletter -
heureusement que je te rencontre sur FB pour arriver ICI -

bisous - fais signe !!